Travailler de chez soi

Le télétravail ou télémarketing

Ces deux termes désignent en général tout travail effectué à distance via les outils internet.

Ces deux activités procurent autonomie et dépendance car elles sont exercées depuis le domicile du travailleur. Cette tendance tend à se développer plus fortement du côté des salariés, les entreprises étant encore un peu frileuses, bien qu’un frémissement commence à se faire sentir. Ces deux activités, que nous regrouperont sous un seul nom celui de télétravail, présentent de nombreux atouts.

Pour le télétravailleur ces avantages se concrétisent par un gain de temps, une économie de carburant, une gestion libre du travail, une diminution du stress et une vie personnelle plus épanouie. Le télétravail permet à l’entreprise de rationaliser les coûts de fonctionnement, de gérer plus efficacement ses effectifs et la logistique, d’obtenir une productivité meilleure, d’assainir les relations parfois difficiles entre collègues et de diminuer les charges.

Ce concept reste encore confus et beaucoup de questions se posent autour de cette possible activité comme : Quelle est la relation contractuelle avec l’entreprise ? A quelle forme juridique est soumis le télétravailleur ? Comment trouver un emploi dans ce domaine ? Afin d’éclaircir ces coins d’ombre, analysons le fonctionnement et les rouages du télétravail…

Le télétravail : une solution sérieuse pour l’avenir

Le télétravail au sein des entreprises en n’est encore qu’à son balbutiement. Mais l’évolution rapide des technologies et le développement de l’équipement informatique personnel seront favorables à court terme au travail à distance. Cette forme de travail a plusieurs avantages pour les employeurs.

Elle permet de rentrer dans une logique de rentabilité en diminuant les coûts de fonctionnement, des locaux et de gestion du personnel. Le travail à domicile est une forme de sous-traitance optimisée, économique et flexible qui permet une production à flux tendu et en temps réel.

La stimulation par le salaire et la rémunération n’est pas le moteur principal du travailleur indépendant. Ses objectifs sont plutôt tournés vers la qualité de vie avec une diminution du stress, un gain de temps (terminés les embouteillages), une économie d’argent (pleins d’essence, restauration à midi, renouvellement de la garde-robe) et une vie familiale plus sereine.

A lui d’organiser son planning et d’optimiser ses journées afin de pouvoir réaliser le travail demandé en respectant les délais impartis. Internet, téléphone, fax, imprimante, scanner sont les principaux outils informatiques et liens de communication indispensables avec l’entreprise.

D’ailleurs, certaines entreprises innovantes et pionnières dans ce domaine ont instauré une politique dynamique en incluant le télétravail dans leurs méthodes de fonctionnement.

« Délocaliser » les salariés à domicile pourrait être la solution dans un avenir proche.

Choisir un statut juridique pour télétravailler

L’évolution rapide des technologies favorise le travail à distance et donc à terme le développement du télétravail. Ce système intéresse de nombreuses personnes qui aimeraient bien se lancer dans l’aventure.

Mais comment ? Pour ceux qui souhaitent franchir le pas et travailler de façon indépendante, le statut d’auto-entrepreneur est le plus favorable. La procédure administrative est rapide et la déclaration fiscale est simplifiée.

Dans le cas où vous restez salarié de la société, un avenant au contrat doit stipuler vos nouvelles conditions : rémunération, charge de travail, équipement informatique mis à disposition gracieusement… avec une clause de possible de retour dans les locaux de l’entreprise en cas de non-fonctionnement de ce système. Pour que le télétravail réussisse, il ne doit jamais être une obligation imposée par l’employeur, mais une réelle volonté des deux acteurs de jouer le jeu.

Une autre solution consiste dans le statut juridique du portage salarial. L’entreprise de portage encadre juridiquement le travailleur, indépendant mais néanmoins salarié appelé « porté », pour exercer son activité auprès de ses clients. Le salarié est lié à l’entreprise par un contrat appelé « convention de portage » qui détermine les conditions de travail. C’est la société de portage qui facture les prestations au client final.

Ces deux derniers cadres juridiques en tant que «salariés» apportent une sécurité au travailleur indépendant en lui garantissant un salaire. En comparaison, l’auto-entrepreneur est soumis aux aléas du donneur d’ordre et n’a aucune rémunération garantie à la fin du mois. Cette dernière situation peut faire peur à certaines personnes.

Dans tous les cas, le télétravail demande rigueur et constance. En effet, de nombreux échecs sont issus d’une confusion entre flexibilité des horaires, autonomie et sensation de liberté. La gestion du temps et l’organisation des tâches sont essentielles pour réussir le projet.

Le télétravail est un concept en pleine évolution mais encore trop jeune pour mesurer les répercussions sur la société, car le recul n’est pas suffisant.

About the Author

Related Posts

Comment diversifier vos investissements en actions et obligations Même si la plupart des gens...

Comment gagner de l’argent en Afrique ? La façon la plus simple n’est pas nécessairement la plus...

Comment augmenter ses ventes de livres sur Amazon ? Pour rester informés des bons scoops du mondial...

Leave a Reply

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com