Le guide complet des moyens de rentabiliser son temps libre pour se faire de l’argent

Personne n’est contre l’idée de se faire un peu plus d’argent mais cela ne va pas tomber du ciel. On peut utiliser du temps disponible en dehors des heures de travail pour le rentabiliser de façon plus ou moins performante, sur le mode « tranquille » ou bien sur le « mode » hyper-impliqué ».

Ça va bien sur dépendre de vos qualités et capacités ainsi que du temps que vous pouvez y consacrer. Voyons d’abord ce qui demande le moins d’implication.

Peu d’efforts, techniques passives :

Peu de temps à y consacrer ou très peu d’énergie pour ce genre de chose ? Essayons les approches suivantes :

Vendre ce dont on ne veut plus

Des livres déjà lus ou même jamais ouverts ? On peut toujours essayer de les vendre avant de se résigner à les donner. De même pour de vieux meubles ou vêtements, ils peuvent trouver acquéreur sur un site comme Le Bon Coin. Le boulot consiste juste à poster une annonce avec ou sans photo, et simplement d’attendre les réponses. Que ce soit Ebay, Amazon, Le Bon Coin ou encore Vivastreet, les sites ne manquent pas pour faire rentrer un peu d’argent en se débarrassant d’objets devenus encombrants et qui vous prennent de la place pour rien.

Louer sa maison

Aujourd’hui on peut de plus en plus facilement louer une chambre à un particulier de passage avec Airbnb par exemple, ou Bedycasa. Cette solution est adapté si vous êtes d’un naturel sociable à aimer recevoir du monde, ou bien si à l’inverse vous ne supportez personne mais que vous êtes souvent absent de chez vous.

Bien entendu vous pourrez faire plus d’argent en louant un bien dans une grande ville touristique, telle que Paris pour le défilé du 14 juillet, et avec un peu de chance ces locations vous paieront la votre.

Un bon nombre de touristes n’ont besoin que d’une chambre où passer la nuit, rien de plus. Mais vous pouvez toujours jouer les guides si le cœur vous en dit.

Faites toutefois attention à rester dans la légalité pour ce genre de locations, renseignez vous sur les sites approprés, et prenez le temps de penser à vous protéger des problèmes que vous pourriez rencontrer.

Louer sa voiture

Une autre idée consiste à louer sa voiture ou un emplacement de parking. Un site comme Jepartagemongarage.fr peut vous y aider et les endroits où garer sa voiture sont très recherchés.

Que ce soit sur un trajet quotidien ou sur un vrai voyage, Blablacar peut vous trouver des passagers dont la participation aux frais vous remboursera vos frais d’essence.

En cas de faible utilisation de votre voiture ou de travail à la maison, c’est carrément tout le véhicule que vous pouvez louer avec Autovoisin pour en faire une source de revenus. Prenez l’avion en laissant gratuitement votre voiture au parking de l’aéroport et Tripndrive s’en occupe pour la louer en vous faisant gagner jusqu’à 250€ par mois.

Toutes ces sociétés assurent les risques inhérents à cette location afin que vous n’ayez aucun problèmes avec votre voiture. Allianz, par exemple, couvre les risques jusqu’à 100 millions de dommages.

Vendre son corps

Dit comme ça, ça fait un peu… louche 😉 mais depuis le 2 février 2015 l’Établissement Français du Sang a perdu son monopole et l’apparition de sociétés privées qui pourraient rémunérer les donneurs de sang n’est plus qu’une question de temps. La justice européenne a tranché en obligeant la France à revoir son fonctionnement. Le don gratuit coûte paradoxalement plus cher que le don rémunéré et déjà 40 % des médicaments dérivés du sang achetés par les hôpitaux français sont composés de sang de donneurs rémunérés d’autres pays. Vous pouvez par contre participer à des tests cliniques ou de médicaments rémunérés.

Vendre ses cheveux est aussi une possibilité rendue réelle grâce à Jevendsmescheveux ou même sur Ebay. Faites attention aux arnaques. Les sites sérieux vous prodigue des consignes importantes à suivre pour éviter de se faire escroquer.

Le don de gamètes, spermatozoïdes et ovules, est rémunéré dans un certain nombre de pays. Il a été établi en 1973 en France avec les CECOS (Centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme humain) sur le principe de la gratuité et de l’anonymat. Mais « l’Allemagne, l’Autriche, la Suède et la Suisse, et plus récemment les Pays-Bas et la Grande-Bretagne, ont levé l’anonymat du don de gamètes tout en conservant sa rétribution soit officielle soit, pour garder le principe de gratuité, par un montant fixe censé couvrir les frais de transport ».

Le don d’ovocytes est plus rémunéré que le don de sperme, mais aussi beaucoup plus désagréable : après des tests et plusieurs visites en clinique, le prélèvement se fera en salle opératoire.

C’est certes plus facile pour les hommes, mais ils ne sont pas tous retenus, loin de là. Eux aussi passent nombre de tests sur de longs mois et ne sont pas tous rémunérés de la même façon, sachant que les critères d’âge, d’ethnicité, de santé et autres, sont pris en compte dans l’estimation de la valeur de leur don.

Rentabiliser une activité que l’on fait déjà par plaisir

C’est peut-être le moyen de se faire de l’argent qui demande le moins d’efforts : être payé à faire ce que l’on aime !

Vous devriez donc vous renseigner pour être un « Client Mystère » si vous aimez faire du shopping. Il vous suffit de vous inscrire sur des sites comme visite-mystere.qualimetrie.com, et de détailler votre expérience en tant qu’acheteur(euse), pour être rémunéré(e) tout en vous faisant plaisir.

Mais ici aussi faites attention aux arnaques aux sondages rémunérés. Ne donnez pas d’argent et vérifiez si l’entreprise mystère est membre d’une association professionnelle. Ce n’est pas obligatoire mais cela donne un crédit supplémentaire à l’entreprise de client mystère. L’Association Mystery Shopping Providers (MSPA) est l’association professionnelle pour les entreprises mystery shopping dans le monde entier par exemple. La compétition est forte dans ce domaine et il peut vous être demandé d’avancer l’argent avant d’être remboursé sur factures, mais il y en a pour qui ça marche très bien. J’ai fait personnellement beaucoup de sondages rémunérés quand je résidais en France.

Les amoureux de la photographie ont aussi une carte à jouer : ils peuvent vendre leurs photos ou les mettre sous licence avec Flickr, Shutterstock ou iStockPhoto. Si vous êtes du genre créatif, vous pouvez aussi proposer vos œuvres sur Etsy, site communautaire avant-gardiste où la créativité des humains se répand à travers la planète.

Pas encore actifs en France, mais ça ne saurait tarder, des sites vous rémunèrent pour écouter de nouvelles compositions musicales et donner votre avis dessus (slicethepie, musicxray).

Efforts modérés, l’après-boulot et les week-ends :

Pour ceux qui ont un peu plus de temps et d’énergie à investir, et qui sont prêt à sortir de leurs activités habituelles, il existent des moyens un peu plus fiables de faire rentrer de l’argent dans vos poches.

Répondre à des questions, faire des recherches, et compléter des tâches simples sur le web

La mondialisation nous amène vers une évolution ou une régression du monde du travail, c’est selon, avec le système « d’externalisation par une foule », ou « crowdsourcing », avec l’exemple de Wikipedia où la foule produit, bénévolement, pour la foule. Il en découle un nouveau modèle, « microworking crowdsourcing », ou « travail myriadisé parcellisé » qui permet de confier des micro-tâches à une masse d’internautes faiblement rémunérés. L’exemple type de la plateforme de travail parcellisé est le Turc mécanique d’Amazon (AMT) dont les pendants français sont Jing et FouleFactory. Il existe beaucoup de tâches qui demandent un œil et un cerveau humain, que ce soit pour identifier des objets ou transcrire des enregistrements vocaux. Mais attention à être vraiment compétent dans un domaine pour ne pas perdre de temps non rémunéré à se former tout seul, ce qui ramènerait une faible rémunération au statut de rémunération de misère, sans compter l’absence de protection sociale, et le risque de ne pas être payé si l’exécution de la tâche n’est pas assez rapide ou de qualité insuffisante.

Il est encore possible d’être rémunéré dans un système de questions-réponses sur QuebecTop, mais ce qui est plus facile à trouver ce sont des site d’avis rémunérés ou d’enquêtes rémunérées tels que Ipsos, Gaddin où Estelle vous donne son avis, Panelia qui permet de gagner des cadeaux, ou encore des expérimentations liées aux sciences comme sur RISC du CNRS où l’on peut être rémunéré de 0 à plus de 200€ par expérience. On peut aussi se déplacer pour participer à des réunions de consommateurs ou Avis Rémunéré comme Stephenson-Etudes sur des produits que l’on utilise et qui font (ou feront) partie de notre quotidien.

Quoi que vous choisissiez, prenez quelque chose d’adapté à votre rythme de vie et à vos compétences, voire même en relation avec vos passions. Qui sait ? Cela pourrait même vous conduire vers une autre vie… comme cela l’a été pour moi !

About the Author

Related Posts

Cela fait 10 ans que je publie sur Gagner Ensemble des bons plans pour gagner de l’argent sur le...

On a tous envie et/ou besoin, à un moment ou à un autre, d’arrondir ses fins de mois, non ? On se...

Dans la situation économique difficile où nous nous trouvons, il est de moins en moins rare de voir...

Leave a Reply

Powered by themekiller.com anime4online.com animextoon.com